Les plats de Jamie Oliver jugés trop caloriques

CuisineUne étude révèle que les recettes du très médiatique chef britannique, chantre de la lutte contre l'obésité, sont moins bons pour la santé que ceux préparés de manière industrielle.

Très médiatique, Jamie Oliver a même préparé le dîner officiel du sommet du G20 à Londres en avril 2009.

Très médiatique, Jamie Oliver a même préparé le dîner officiel du sommet du G20 à Londres en avril 2009. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est un coup de tonnerre dans le monde de la gastronomie: Jamie Oliver, la superstar des fourneaux britanniques et grand pourfendeur de l'obésité, notamment chez les enfants, cuisine trop riche. C'est une étude parue dans le British Medical Journal qui le révèle: les plats proposés par le chef sont moins bons pour la santé que ceux préparés dans la grande distribution.

En effet, une équipe de chercheurs de l'Université de Newcastle a comparé la valeur nutritionnelle de 100 plats industriels avec 100 mets tirés des cinq livres de recettes les plus populaires du cuisinier. Verdict: les repas du chef sont 22% plus caloriques, contiennent deux fois plus de gras et sont 35% plus riches en graisses saturées, rapporte le site Rue89.

Dans les très mauvais élèves

Pire encore: au classement des calories, Jamie Oliver prend les 2e et 3e places des mauvais élèves avec une moyenne de 633 kcal en moyenne pour ses repas publiés dans son livre «30 minutes chrono» et 589 kcal dans «Tout le monde peut cuisiner». Les repas industriels comptent, eux, en moyenne 496 kcal. En outre, ses plats sont souvent jugés trop salés.

Le chef britannique a déjà réagi. Son dernier ouvrage, «15 minutes chrono», affiche dorénavant les calories de chaque plat. Il a en outre annoncé qu'il allait publier sur son site internet les informations nutritionnelles des recettes qui y figurent.

Tous les Anglo-saxons ou presque connaissent Jamie Oliver. Le pendant anglais de Cyril Lignac en France est une superstar de la gastronomie, avec des émissions de cuisine reprises dans plus de cent pays et des livres de recettes traduits dans plusieurs langues, qui occupent régulièrement la tête des ventes en librairie.

Jamie Oliver est aussi en guerre contre l'obésité. Depuis 2004, il fait la tournée des écoles britanniques pour remplacer les sempiternels «nuggets de poulet/frites» et apprendre aux jeunes les goûts des aliments. Ce combat lui avait valu le prestigieux prix TED en 2010 qui récompense les vœux pour changer le monde.

L'expérience Chicken Nuggets de Jamie Oliver en vidéo

Créé: 26.12.2012, 10h32

Articles en relation

Les enfants sont trop sollicités par les pubs alimentaires

Publicité Trop de publicités vantant des produits alimentaires à la télévision sont destinées aux enfants, dénonce la FRC. Plusieurs études ont montré le lien entre télévision, malbouffe et obésité. Plus...

Premier traitement anti-obésité approuvé depuis treize ans

Etats-Unis L'Agence américaine des médicaments a autorisé mardi la mise sur le marché du Lorcaserin, du laboratoire Arena Pharmaceuticals. Il s'agit du premier traitement contre l'obésité à être commercialisé depuis plus de treize ans. Plus...

Disney se bat contre l'obésité infantile

Etats-Unis La société américaine Walt Disney a annoncé mardi, en présence de Michelle Obama, qu'elle ne diffuserait plus sur ses chaînes que des publicités vantant des aliments sains et ferait la promotion de menus équilibrés dans ses parcs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.