Rentrer dans les petits papiers de Gallimard

La fameuse couverture de

La fameuse couverture de "La nouvelle revue française", série phare des éditions Gallimard.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La maison Dès 1931, Gaston Gallimard, patron d’édition féru d’art, ouvre une galerie rue Sébastien-Bottin. Épaulé par André Malraux, alors lecteur maison, le Parisien y expose et vend des trésors que le futur ministre de la Culture a rapportés de ses voyages. Plus tard, à l’enseigne de la Galerie de la Pléiade, la filiation littéraire reprend le dessus avec le négoce de dessins d’écrivains. «Si vous savez écrire, vous savez dessiner!» professe alors Jean Paulhan. L’entreprise cesse ses activités en 1951, mais renaît de ses cendres en 2017 avec une vocation livresque beaucoup plus affirmée.

Les objets Les premières pièces de la collection Gallimard jouent à fond la carte du trompe-l’œil. La maison a toujours soigné ses couvertures. Le design crémeux souligné d’un liseré écarlate honore «les écrivains de la Blanche» et les distingue de leurs confrères en Série Noire. Ce graphisme sobre existe déjà depuis 1910, sous le souhait d’André Gide qui voulait ni plus ni moins «assainir la littérature». Dès lors, la seule fantaisie autorisée ici provient des jeux sur les titres. Cahiers, carnets, etc. se voient donc ornés d’invites diverses: «Écrire», «L’espoir» et autre «Confession d’un enfant du siècle». Chaque intérieur s’ouvre par une citation de l’œuvre. Quant au choix des papiers, il s’appuie sur un savoir-faire centenaire. Ainsi de l’impression des couvertures sur du papier Tintoretto 200 g/m, fabriqué spécialement par la maison Fedrigoni. Chaque modèle se dissocie volontairement du livre: verso de la couverture imprimé en rouge, rabats, dos carré collé cousu au fil de lin rouge, reliure couture Singer.

Le style chic mais pas snob De nos jours, Antoine Gallimard entend respecter l'esprit de son aïeul Gaston. "Faire de sa maison un centre, un lieu, plutôt qu'un simple commerce". C'est dans ce but qu'a été relancé en 2017, la Galerie Gallimard, histoire de remettre au goût du jour l'effervescence intellectuelle qui présidait dans les salons jadis. Disponible sur www.galeriegallimard.com dès 10 francs.

Les nouveautés Grande innovation de la collection 2019, la couleur chahute le classicisme Gallimard. En rose, vert, orange ou bleu nuit, les carnets et formats poche concilient fantaisie tutti frutti et tradition d’une typo stricte. Les auteurs invitent eux aussi à dériver vers les propositions plus audacieuses. Ainsi de Stefan Zweig et «Vingt-quatre heures de la vie d’une femme», Guy de Maupassant et «Le baiser» ou Baudelaire et «Mon cœur mis à nu». Tout un programme à griffonner sur le bloc à l’italienne «Pour mémoire».

Créé: 22.06.2019, 10h02

Articles en relation

La réédition des pamphlets antisémites de Céline est reportée sine die par Gallimard

Polémique Face à l’hostilité des réactions, la maison d’édition parisienne suspend son projet. Plus...

Un Français plonge dans la vie du «Gaston Gallimard suisse»

Livre Le Vaudois Henry-Louis Mermod a joué, dans l’entre-deux-guerres, un rôle capital dans l’édition romande. L’auteur Amaury Nauroy fait revivre ces années fécondes. Plus...

La Pléiade nous fait relire Cervantès et Bernanos

Edition La prestigieuse collection de Gallimard rappelle que la figure universelle de Don Quichotte a été conçue il y a quatre siècles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.