Le sexe normal, c'est quoi?

FEMINAVivre en couple, c'est parfois aussi se confronter aux pratiques et aux interdits de l'autre.

Image: Image: Lavipo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Ma copine évoque souvent ce qu’elle estime être «normal» ou pas par rapport à la sexualité. Selon elle, on devrait consulter quelqu’un pour que nos relations intimes soient plus «normales». Personnellement, j’ai juste l’impression qu’on est différents l’un de l’autre et qu’on a parfois de la peine à se comprendre. Est-ce une raison d’aller chez un sexologue?

Romain, 25 ans

Réponse:

La norme selon les médias, nos parents, nos amis… la norme d’aujourd’hui, celle d’il y a 10 ou 50 ans… la norme ici, ou la norme dans d’autres pays ou cultures… la norme statistique, la norme morale? Entrer dans le débat de la normalité, surtout en matière d’intimité, c’est risquer de se perdre! Par essence, voilà bien un sujet fait de vécu, d’émotions, de sensations, de relation, difficilement quantifiable et peu enclin à se soumettre à la norme. Et qui n’a jamais eu l’envie de se révolter contre la norme?

D’un autre côté, si votre amie évoque l’idée de consulter, on peut imaginer qu’il s’agit d’une souffrance qu’elle essaie d’exprimer: une inquiétude, une angoisse, un besoin d’être rassurée, ou un réel besoin de changement dans votre manière de partager l’intimité sexuelle? Souhaite-elle dire des choses devant un tiers, se sentir soutenue?

Un cadeau

Constater une différence de fonctionnement sexuel dans le couple est un premier pas. Peut-être pas suffisant pour motiver une longue thérapie, mais une séance servirait à communiquer autrement sur la thématique et les émotions sous-jacentes, de vous sentir moins seuls, de construire une formulation commune et acceptable de votre situation. La norme acceptable à viser serait simplement de moins souffrir, si souffrance il y a.

Si vous décidez de consulter, ne le faites pas uniquement pour elle ni même pour le couple. Dans la mesure du possible, demandez-vous ce que vous pourriez en retirer, les points sur lesquels vous aimeriez vous développer et grandir en couple. Posez-vous la question: si le/la sexologue avait une baguette magique, qu’aimeriez-vous observer dans votre vie sexuelle demain matin? La séance (si vous choisissez d’y accéder) en sera d’autant plus constructive. Un joli cadeau à faire à votre sexualité, où que se situe votre norme!

NOTRE EXPERTE
Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence. dispaux@femina.ch


CE QUI SE PASSE SOUS LA COUETTE

PAR NICOLAS POINSOT

SANS DÉRAPAGES Un an après #MeToo, les mentalités ont changé… du moins au bureau. Une enquête de Direct Line révèle que depuis fin 2017, 80% des entreprises britanniques ont mis à jour leur règlement sur les relations amoureuses au travail. Une sur vingt a carrément décidé de les interdire.

SOYONS ZEN Un bébé, cela se fait aussi avec la tête. Il existe en effet une corrélation entre haut niveau de stress et difficulté à tomber enceinte, soulignent des chercheurs de l’Université de Boston. Le phénomène serait encore plus marqué chez les femmes âgées de moins de 35 ans.

SÉSAME 2.0 A l’ère Tinder, combien de temps faut-il aux Millenials pour donner leur numéro de téléphone à un crush rencontré online? Selon un sondage mené pour l’appli Toffee, l’échange des chiffres tant convoités survient au bout de quatre jours de discussion en moyenne. Pas si éclair, le fast dating.

Retrouvez plus de contenu Femina sur www.femina.ch (Femina)

Créé: 15.10.2018, 10h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.