Sexualité: Les enfants tuent-ils le couple?

FEMINALa vie de parents est une révolution pour la relation. Une sexualité épanouie est pourtant - heureusement - encore possible.

Image: Lavipo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On entend partout que l’arrivée d’un enfant dans le couple est synonyme d’un tsunami ou en tout cas d’un tournant radical au niveau du désir. Est-ce vraiment irrémédiable et universel?»

Gaëlle, 27 ans

La réponse:

Votre question englobe sans doute plusieurs éléments, allant plus loin que le désir en tant que tel. La disponibilité psychique, mais aussi physique et temporelle, entre également dans cette équation qui effraie certains jeunes couples face à leur projet d’enfant. Le désir nécessite en effet d’avoir un minimum d’espace mental puisqu’il émane non seulement des signaux corporels mais aussi, surtout chez la femme, de la capacité à accueillir ceux-ci avec ouverture et réceptivité.

Ensuite vient la question de quand et comment reprendre les câlins sexuels pour les réinstaller dans les habitudes du couple. En vrac, les facteurs qui peuvent constituer un frein à cette reprise incluent: les modalités de l’accouchement (épisiotomie, césarienne d’urgence, etc.), la dyspareunie (douleurs lors de la pénétration, surtout si elles persistent au-delà de 6 mois), l’état de santé (dépression...). S’y ajoutent des facteurs individuels (image de soi, capacité à s’adapter, etc.) et contextuels (le bébé dort-il encore dans la chambre conjugale après 3 mois?), ainsi que les nécessités éventuelles de l’allaitement (fatigue, gêne par rapport à l’écoulement réflexe de lait).

Se réapprivoiser

Les études s’accordent toutefois à identifier la relation conjugale comme étant le facteur prédominant. Comment le couple s’adapte-t-il, communique-t-il, quelle place donne-t-il à l’intimité?

Un paramètre important est la capacité du couple à envisager sereinement et de manière inventive une reprise de la sexualité sans forcément l’axer sur la pénétration, qui peut être douloureuse les premiers temps. L’idée est de se connecter érotiquement, sensuellement. Prenez le temps de vous témoigner votre engagement en tant qu’homme et femme et pas uniquement en tant qu’équipe parentale. La réussite dépend aussi de la tolérance (et même de l’exploitation) du temps qu’il faudra pour réapprivoiser la pénétration, tant pour l’homme que pour la femme d’ailleurs!

Notre experte
Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, laurence.dispaux@femina.ch, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC.

Retrouvez plus de contenu Femina sur www.femina.ch

Créé: 26.11.2019, 12h03

Ce qui se passe sous la couette

par Nicolas Poinsot

AUTOMNE TANTRIQUE On connaît le No fap challenge, exercice consistant à arrêter de se masturber pour retrouver un haut niveau de désir. La Toile fait désormais l’apologie d’un autre jeûne sexuel masculin: le No nut november. Un défi invitant à se retenir d’éjaculer durant tout le mois de novembre. Pour ses promoteurs, le No nut permettrait d’emmagasiner une forte charge d’excitation, afin de vivre, une fois décembre arrivé, un orgasme d’une intensité inhabituelle. Au fait, pourquoi novembre? Peut-être parce qu’avec la déprime hivernale et les couchers à 20 h 30, le risque de jouir est déjà proche de zéro.

ÉRUDITION Les arguments de Londres pour attirer les visiteurs ne manquent pas! Encore moins maintenant: la capitale vient en effet d’inaugurer un musée entièrement consacré au vagin. Situé dans le quartier de Camden, l’établissement entend briser les derniers tabous entourant l’anatomie féminine.

Articles en relation

Sexualité: «Elle souffre quand nous faisons l'amour»

FEMINA Lorsque le plaisir de l'un devient la douleur de l'autre, la confiance et le dialogue sont plus que jamais nécessaires. Plus...

Sexualité: «Je me force sinon ça l'irrite»

FEMINA Le décalage des envies sexuelles dans le couple produit frustration et sentiments de contrainte. Plus...

Sexualité: Il faut l'aider à aimer son corps

FEMINA Les complexes physiques de l'un des partenaires peuvent entacher la relation. Plus...

Sexualité: peut-on réveiller l'autre pour faire l'amour?

FEMINA Une bouffée de libido nocturne et on a envie d'entraîner son partenaire. Égoïsme ou sommet d'érotisme? Plus...

Sexualité: «J'aimerais qu'on me trouve sexy»

FEMINA Développer son sex-appeal nécessite d'être à l'écoute de son corps, de ses désirs et de ses réactions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.