Sexualité: gérer le désir dans une relation ouverte

FEMINALorsque chacun est libre de papillonner à son aise, comment entretenir la libido du couple?

Image: Lavipo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Mon désir fluctue dans la relation avec mon partenaire. Nous avons des échanges avec d’autres hommes et, dans ces cas, ma libido est toujours au rendez-vous. Comment faire pour stabiliser la situation au sein du couple?»

Matthieu, 36 ans

La réponse:

Il n’est un secret pour personne que, dans le cadre d’une relation, le désir sexuel tend à diminuer avec le temps et qu’au contraire Eros s’alimente volontiers de la nouveauté. En cela, la description de votre dynamique sexuelle ressemble à ce que peut en dire une grande partie de la population. Vous évoluez dans une relation ouverte, votre compagnon et vous-même pouvez partager des relations sexuelles avec d’autres hommes. Ce contrat de couple permet donc à chacun de nourrir son érotisme grâce à de nouvelles rencontres et, par là, d’enrichir son expérience érotique. Lorsque ça se passe bien et que cette ouverture n’engendre pas de souffrance, chaque partenaire peut s’épanouir.

Valoriser la relation

Cependant, ce cadre conjugal ne vous protège pas forcément des dynamiques libidinales internes. Ouverts ou exclusifs, vous aurez à négocier avec les mouvements du désir au sein du couple. Comme dans la plupart des relations, il s’agit pour vous de trouver des moyens de vous rapprocher et d’activer les sources d’excitation fonctionnant pour l’un comme pour l’autre. Vous devrez également être attentifs à l’effet de contraste qui vous invite à comparer ce qui se passe au sein de votre couple et ce que vous vivez avec d’autres partenaires. Le risque devient alors de dévaloriser et de problématiser le sexe entre vous. La sexualité extraconjugale n’implique certainement pas les mêmes valeurs, ni les mêmes enjeux. Si la nouveauté allume facilement le désir, il est possible qu’une connaissance mutuelle profonde renforce un sentiment d’intimité et augmente le plaisir alors partagé. Faites attention à ne pas confondre ces deux terrains de jeu et apprenez à valoriser ce qui se passe entre vous.

Notre expert
Cette semaine envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue, psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch

Retrouvez plus de contenu Femina sur www.femina.ch

Créé: 11.01.2020, 10h55

En bref, ce qui se passe sous la couette

par Nicolas Poinsot

VOCATION Le deepfake, cette technique sophistiquée de synthèse d’images et de voix dans un fichier vidéo, semble avoir trouvé sa principale utilité: titiller la libido des consommateurs de porno. Selon le site Siècle Digital, en effet, 96% de ces hypertrucages concernent des contenus X. Le principe étant de poser le visage d’une célébrité sur le corps d’un(e) acteur(trice) porno en pleine action, avec un résultat si réaliste que seuls des experts du numérique sont capables de déceler le montage. En 2018, un deepfake avait fait le buzz en recréant de façon troublante une interview d’Obama.

RANÇON DE LA GLOIRE Avoir des cheveux ou une sexualité, il faut peut-être choisir. En France, l’Agence du médicament publie une liste des effets secondaires possibles du finastéride, produit anti-calvitie star: troubles de l’érection et de l’éjaculation, baisse de libido, douleurs génitales. Trump est un fan.

Articles en relation

Sexualité: «Je trouve mes petites lèvres trop longues»

FEMINA Les injonctions sociétales et les modes touchent également les parties intimes. Il s'agit dès lors de faire la part des choses. Plus...

Sexualité: Sauver le couple après une infidélité

FEMINA La reconquête de la confiance du partenaire est un chemin lent et semé d'embûches. Plus...

Sexualité: «Je ne ressens plus de désir pour elle»

FEMINA Comment comprendre un manque d'attrait pour l'autre, alors que la relation semble équilibrée et satisfaisante des deux côtés? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.