Passer au contenu principal

Sexualité: masturbation en question

Auto-érotisme et culpabilité font bon ménage. Est-il possible de lâcher prise en se laissant couler vers le plaisir?

Illustration: Lavipo

«On me dit qu’il est indispensable de se masturber mais, pour moi, la sexualité se fait à deux, d’autant plus lorsqu’on est en couple. J’ai de la peine à imaginer prendre du temps et du plaisir seule, j’aurais un peu l’impression de trahir mon compagnon. Suis-je anormale?»

Angela, 23 ans

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.