La famille des singes écureuils s'agrandit à Bâle

Suisse Cinq petits Saïmiris sont nés récemment au zoo de Bâle, au plus grand bonheur des visiteurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cinq petits singes-écureuils sont nés entre mi-juin et mi-juillet au zoo de Bâle. Les singes-écureuils, ou saïmiris, sont des primates originaires des Amériques.

Les petits singes passent encore beaucoup de temps sur le dos de leurs mères. Leur sexe n'est pas encore connu, car il est difficile de le déterminer facilement chez cette espèce de singe, a indiqué devant la presse Adrian Baumeyer, curateur du zoo.

Les saïmiris demeurent six mois auprès de leurs mères, avant de devenir peu à peu indépendants. Ces singes sont d'excellents chasseurs et mangent des insectes, des araignées, des escargots à côté des fruits. Ils vivent à l'état naturel dans les forêts vierges d'Amérique centrale et du Sud.

Mâles soumis aux femelles

Les singes-écureuils vivent en groupes composés uniquement de femelles, mères et filles. Les mâles vivent de leur côté, également en groupe. Ils sont soumis aux femelles. Lors de la saison des amours, les mâles prennent du poids, grossissant d'un tiers de leur poids, avant d'approcher les femelles.

Au zoo de Bâle, la population de singes-écureuils est constituée de deux groupes de femelles, comportant chacun 28 individus, et d'un mâle de 11 ans. Ce dernier, arrivé à Bâle en 2014, devra bientôt quitter l'institution, car ses filles vont bientôt être en âge de se reproduire. Le zoo de Bâle est en train de lui chercher une nouvelle maison. (ats/nxp)

Créé: 09.08.2017, 14h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...