Une cuillère dans le slip contre le mariage forcé

Royaume-UniAfin d'éviter d'être mariées de force à l'étranger, des jeunes femmes cachent des petites cuillères dans leurs sous-vêtements pour être secourues à l'aéroport.

Faire sonner les portiques de sécurité constitue un ultime recours pour les jeunes femmes emmenées à l'étranger pour être mariées de force.

Faire sonner les portiques de sécurité constitue un ultime recours pour les jeunes femmes emmenées à l'étranger pour être mariées de force. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comment échapper à un mariage forcé? Au Royaume-Uni, des jeunes filles dont l’union devait avoir lieu à l’étranger ont trouvé secours en plaçant une petite cuillère dans leur culotte. Selon The Guardian, elles appliquaient les recommandations de Karma Nirvana, une organisation britannique qui vient en aide aux victimes de cette pratique.

Ainsi cachée, la cuillère active les détecteurs de métaux des contrôles de sécurité des aéroports. La jeune fille est alors conduite dans une pièce isolée pour une fouille corporelle, ce qui lui donne une dernière occasion d’alerter les autorités. Karma Nirvana a confié au quotidien britannique que ce conseil avait déjà permis de sauver plusieurs femmes.

L'été, une période sensible

Le gouvernement a averti que l’été était une période à risque en raison des vacances scolaires. Il a demandé aux enseignants, aux médecins et au personnel des aéroports d’être particulièrement vigilants au cours de cette période. L’année dernière, l’unité chargée des mariages forcés a recensé 400 cas entre juin et août.

Le nombre de femmes forcées à quitter le Royaume-Uni pour être mariées est difficile à calculer. Selon les autorités, chaque année 1500 à 5000 jeunes filles – dont un tiers a moins de 16 ans – sont victimes de cette pratique. Les associations pensent elles que ces chiffrent sont sous-estimés.

Aneeta Prem, fondatrice et présidente de l’organisation Freedom Charity qui lutte contre le mariage forcé par l’information et l’éducation, a exprimé ses doutes au Guardian: «Il est impossible de connaître les vrais chiffres puisque beaucoup de jeunes victimes sont terrifiées à l’idée de sortir de l’ombre.» (nxp)

Créé: 19.08.2013, 15h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dimanche, la population nyonnaise a refusé pour la troisième fois un projet des autorités visant à créer un foyer pour l'Etablissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM). Paru le 25 septembre.
(Image: Bénédicte) Plus...