Passer au contenu principal

Albatros rares menacés par des souris géantes

Depuis l'introduction accidentelle de souris sur l'île britannique de Gough au 19e siècle, une espèce rare d'albatros risque de disparaître.

L'albatros Tristan da Cunha, bec rose et plumage noir et blanc, qui est menacé de disparition.
L'albatros Tristan da Cunha, bec rose et plumage noir et blanc, qui est menacé de disparition.
RSPB

Une espèce rare d'albatros est menacée par de grosses souris prédatrices qui mangent leurs œufs et tuent les oisillons. Elles font craindre leur disparition de l'île britannique de Gough, dans l'Atlantique Sud, a indiquélundi la Société royale de protection des oiseaux (RSPB).

Un drame «à fendre le cœur» se déroule sur l'île «apparemment idyllique» et inhabitée, qui abrite plus de 8 millions d'oiseaux de 23 espèces et dont la faune et la flore sont classées au patrimoine mondial de l'Unesco, selon la RSPB.

L'îlot inhabité appartient à l'archipel de Tristan da Cunha, rattaché au territoire d'outre-mer de Sainte-Hélène, au large de l'Afrique du Sud. Elle abrite notamment l'albatros Tristan da Cunha, bec rose et plumage noir et blanc, qui est menacé de disparition.

Introduites accidentellement

Sur son site, la RSPB explique que les souris, introduites accidentellement dans l'île au 19e siècle, ont prospéré et doublé, voire triplé, de taille. Elles s'attaquent aux œufs et aux oisillons, qu'elles mordent en meute, entraînant une perte de 2 millions d'individus par année, affirme la société.

Une vidéo montre ainsi l'attaque nocturne de souris contre un bébé albatros, des «images perturbantes», met en garde la RSPB, qui a récemment mené une étude pour quantifier les pertes.

Elle lance donc une action, avec l'aide des gouvernements américain et sud-africain notamment, pour enrayer la catastrophe et éradiquer les souris en 2020. La campagne consistera à épandre sur l'île, par hélicoptère, un souricide enveloppé dans des boulettes de céréale, afin de sauver les oiseaux, en particulier l'emblématique albatros.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.