Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

La bouse fait des merveilles

A la ferme La Solide, la préparation de la bouse de corne populaire se veut participative et festive. Les participants se relaient autour du tonneau pour dynamiser la préparation à l'aide d'une grande perche.
Delphine Girod Vallotton, agricultrice à La Solide, vide le contenu d'une corne de vache remplie de bouse et enterrée pendant toute la période hivernale, «lorsque les forces se concentrent dans le sol, car en biodynamie on travaille avec les rythmes mais aussi les forces naturelles» précise l'agricultrice. Chaque corne contient entre 60 et 80 g. de bouse qui est devenue une sorte de tourbe.
A la fin de la journée, Delphine Girod Vallotton pulvérise la préparation sur ses 3000 m2 de terrain où maïs, pois chiches et courges côtoient curcuma, gingembre, chia et baies de goji. La biodynamie permet d'obtenir un sol plus vivant, avec jusqu'à 85% de biomasse microbienne en plus, selon l'étude du FiBL. Le résultat? Un meilleur enracinement et «une meilleure qualité gustative et nutritive des produits» selon Barbara Schneider, secrétaire de l'Association Romande de Bioydnamie.
1 / 8

La bouse de corne, une recette alchimique

Vortex et chaos dans le tonneau

Du Jardin Botanique de Genève au Mont-Pèlerin