Le cervelas a toujours la cote

SuisseChaque ménage consomme près d'une quarantaine de cervelas par an en moyenne, ce qui en fait la saucisse préférée des Helvètes.

En deux ans, le cervelas a généré plus de 100 millions de francs.

En deux ans, le cervelas a généré plus de 100 millions de francs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Qu'il soit consommé en salade ou grillé, le cervelas plaît toujours autant aux Suisses. Chaque ménage en achète près d'une quarantaine par an en moyenne. Les Romands en consomment toutefois moins que les Alémaniques.

C'est la saucisse la plus vendue dans le commerce de détail, indique mardi l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) dans son dernier bulletin du marché de la viande. Depuis 2015, plus de 100 millions de pièces ont été vendues, générant un chiffre d'affaires de plus de 100 millions de francs.

Un «Röstigraben»

Un «Röstigraben» du cervelas existe toutefois, note l'OFAG. Si les ménages alémaniques en consomment quelque 40 par an (hors restauration), les Romands en achètent moins de 29 par an et par ménage. Les habitants des régions rurales en consomment également plus que ceux des centres urbains.

La saucisse est particulièrement populaire auprès des revenus moyens (70'000 francs par an au maximum). Il séduit un peu moins les ménages dont le revenu est plus élevé ou plus bas. Les différences entre classes d'âge sont en revanche moins significatives. (ats/nxp)

Créé: 01.08.2017, 13h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

L'affaire Harvey Weinstein, le célèbre producteur-harceleur de Hollywood, prend une dimension mondiale: des appels à «dénoncer les cochons» ont été lancés sur Twitter. La parole des femmes se libère.
(Image: Bénédicte) Plus...