Passer au contenu principal

Loin d'être confinés, les pollens sont en pleine forme

Une météo exceptionnelle et le cycle naturel du bouleau ont lancé une saison des pollens précoce et très forte. Les allergiques confinés doivent poursuivre leurs traitements, et aérer leur logement après la pluie. Si elle arrive.

Le boulot, allergène bien connu, est en avance et promet une saison de floraison forte. Les confinés allergiques doivent poursuivre leurs traitements, y compris en cas d'asthme.
Le boulot, allergène bien connu, est en avance et promet une saison de floraison forte. Les confinés allergiques doivent poursuivre leurs traitements, y compris en cas d'asthme.
David Kueenzi (ZUM)

Atchoum. Une saison des pollens des plus piquantes s’est installée en Suisse: précoce, forte, elle est bien partie pour marquer les esprits des allergiques confinés.

L’hiver exceptionnellement doux n’est pas sans conséquence sur la végétation. Pionnier habituel, le noisetier avait presque déjà achevé sa floraison en mars, note MétéoSuisse: il a fleuri 31 jours plus tôt que d’ordinaire. Pour plusieurs autres espèces, les floraisons ont trois semaines d’avance. S’y ajoute le bouleau, bien connu des allergiques. Celui-ci a deux semaines d’avance par rapport aux années précédentes, note le Centre d’allergie suisse aha! L’arbre a atteint le maximum de sa floraison mi-avril.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.