Passer au contenu principal

RocheÉchec d'une étude visant à soigner l'asthme sévère

Les essais cliniques de Roche n'ont pas montré d'amélioration «statistique significative» sur les patients.

Roche essuie un échec.
Roche essuie un échec.
Keystone

Roche a essuyé un revers sur un nouveau traitement contre l'asthme sévère. Une étude de phase III concernant ce produit n'a pas atteint ses objectifs, a annoncé lundi le groupe pharmaceutique bâlois.

Les deux études de phase III, qui correspondent à la phase la plus avancée des essais cliniques, ont été effectuées sur le lébrikizumab. Si la première étude a atteint ses objectifs, mettant en évidence une diminution significative des taux d'exacerbations de l'asthme, la seconde n'a en revanche pas montré d'amélioration «statistique significative», a indiqué le géant pharmaceutique.

«Ces données nécessitent une interprétation supplémentaire et des analyses sont en cours pour mieux comprendre ces résultats et déterminer les prochaines étapes», selon le communiqué.

Ces deux études, intitulées Lavolta I et Lavolta II, ont été menées pendant 52 semaines auprès de 2100 personnes dans 28 pays. Les essais cliniques se poursuivent.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.