Passer au contenu principal

Etude suisseL'interdiction de la cigarette aiderait à arrêter de fumer

Des chercheurs de l'Université de Bâle ont analysé les données d'un sondage européen. Les mesures pour interdire la fumée dans certains lieux semblent plus efficaces que l'escalade du prix des cigarettes.

Les interdictions de fumer sont principalement appréciées des personnes qui veulent arrêter et de celles qui viennent d'y parvenir, ont constaté des chercheurs de l'Université de Bâle. L'augmentation du prix des cigarettes n'aide par contre pas les fumeurs à contrôler leur consommation.

Deux chercheurs du centre des sciences économiques de l'Université de Bâle ont analysé les données d'un sondage de l'Eurobaromètre réalisé dans 40 pays entre 1990 et 2011 sur les satisfactions des gens dans leur vie.

Les scientifiques se sont centrés sur l'introduction d'augmentations des prix des cigarettes et de l'interdiction de fumer dans les restaurants et sur le lieu de travail, décrit l'étude publiée mercredi dans le magazine «Uni Nova».

Ils ont constaté que les fumeurs et non-fumeurs ne se sentent pas plus ou moins heureux lorsque la cigarette est bannie des lieux publics. Cette interdiction est par contre appréciée par les personnes qui souhaitent arrêter de fumer et par les fumeurs qui ne veulent pas recommencer.

Ces résultats soutiennent l'idée que l'interdiction de la cigarette permettrait d'aider les fumeurs à contrôler leur consommation, ont estimé les chercheurs.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.