Les juges refusent à un paralysé le droit de mourir

AngleterreLa Haute Cour de justice a refusé à Tony Nicklinson le droit de demander à un médecin de mettre fin à ses jours. Le Britannique âgé de 58 ans est atteint du syndrome d’enfermement.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tony Nicklinson, qui souffre du «locked-in syndrome», a fondu en larmes lorsqu’il a appris qu’il avait perdu une bataille dans son combat pour avoir le droit de mourir avec l’assistance d’un médecin. Il estime que la loi le condamne à vivre une vie d’indignité et de misère croissantes.

Ce père de famille âgé de 58 ans est sain d’esprit mais paralysé à partir du cou et incapable de parler, sauf via un ordinateur ou avec l’aide de sa femme, rappelle le site du Daily Mail. Il a subi une sévère attaque il y a sept ans à Athènes.

Tony Nicklinson se bat depuis deux ans pour persuader trois juges de la Haute Cour de décider de ne pas poursuivre en justice le docteur qui l’aiderait à mourir. A cet effet, il a également lancé une pétition sur son compte Twitter.

Mais les magistrats lui ont annoncé, à son profond désespoir, que seul le Parlement est apte à changer la loi.

Sa femme a déjà annoncé qu’ils feraient appel de cette décision. Pour l’heure, les choix de Tony Nicklinson sont limités: il peut soit attendre de mourir de causes naturelles, soit se laisser mourir de faim, soit passer par Dignitas à Zurich. Mais dans ce dernier cas, les personnes qui l’accompagneraient seraient poursuivies en Angleterre après son décès.

Créé: 17.08.2012, 12h06

Articles en relation

Droit de mourir: la demande d'un paralysé jugée recevable

Grande-Bretagne Victime d'une attaque cérébrale en 2005, un Britannique est totalement paralysé et dépendant d'autrui pour sa vie quotidienne. Il demande qu'un médecin puisse légalement mettre fin à ses jours. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.