Les pratiques sexuelles des Suisses sous la loupe

EnquêteLe Blick a mené l'enquête sur ce qui se passait sous la couette des Helvètes. Les préférences ne sont pas les mêmes selon les régions.

Romands et Alémaniques n'apprécient pas forcément les mêmes pratiques sexuelles.

Romands et Alémaniques n'apprécient pas forcément les mêmes pratiques sexuelles. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est à une enquête de fond que s'est livré le Blick qui publie ses résultats lundi sur son site. Le journal s'est en effet penché sur les pratiques sexuelles des Suisses. Il a sondé quelque 30'000 personnes avec l'aide du politologue Michael Hermann, sur mandat de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Résultat: la plus grande étude du genre dans notre pays, note le journal alémanique. Qui livre des chiffres bien différents selon les cantons.

Les Romands aiment le sexe anal

Alors si la grande majorité des Suisses indiquent sans surprise s'adonner au sexe vaginal classique (plus de 90%) et au sexe oral (plus de 86%), l'étude révèle un constat plus surprenant. En effet 54% des sondés, femmes et hommes confondus, ont avoué avoir déjà pratiqué le sexe anal. Et en la matière, ce sont les Romands les plus coquins puisque ce sont les Jurassiens, les Valaisans et les Neuchâtelois qui en sont le plus adeptes (entre 65 et 70%). Ils sont suivis de peu par les Vaudois (60 à 65%), les Genevois et le Tessin (55 à 60%). A l'inverse, les cantons les moins pratiquants sont Fribourg, Obwald, Nidwald et les Grisons (40 à 50%).

Et l'étude montre que la définition de relations sexuelles est une notion très différente selon les gens et leur culture. En effet, 40% des Suisses estiment que le sexe anal n'est pas vraiment du sexe. De même que la fellation ou le cunnilingus sont considérés comme des relations sexuelles par 60% des Suisses mais seulement 20% par des étudiants américains.

Quant aux «coups d'un soir», c'est à Bâle-ville que l'on en est le plus friand (63%), tandis que c'est à Glaris qu'on les aime le moins, alors que la moyenne nationale est de 52%. En revanche, quand il s'agit d'avoir des aventures en plein air, c'est la Suisse centrale qui détient la palme. En effet, 65% des Obwaldiens et Nidwaldiens disent avoir déjà eu des relations dans l'espace public, devant Zurich et Bâle. Ceci alors que le moitié des Helvètes (50%) avouent s'y être déjà livrés.

Genevois, champions du sexe en groupe

Le sexe à trois? Quelque 22% des hommes et 16% des femmes ont déclaré s'y être déjà adonné. C'est là aussi Bâle-Ville qui détient la palme du triolisme (29%). Quant au sexe en groupe, c'est la Suisse romande qui est en tête, avec 14% de Genevois qui disent l'avoir déjà pratiqué, devant les Vaudois (13%) et les Valaisans (11%), alors que la moyenne est de 11% pour les hommes et 5% pour les femmes.

Vous regrettez vos ébats de la nuit dernière? Comme la moitié des Suisses, indique le Blick. Qui note une différence entre hommes et femmes puisque les premiers sont 40% à regretter, contre 60% pour leurs partenaires féminines.

A noter encore que la peur du sida diminue de plus en plus. Mais 35% des Suisses qui entament une nouvelle liaison prennent ce prétexte pour se faire dépister. Et les Romands sont des bons élèves, puisque 70 à 80% des Genevois et des Vaudois ont déclaré avait effectué un test au moins une fois dans leur vie. Ils sont suivis par les Neuchâtelois, les Jurassiens et les Bâlois. En revanche, Fribourg figure en queue de peloton avec 40 à 50% de sondés qui ont annoncé avait effectué un dépistage.

Créé: 21.11.2016, 10h19

Articles en relation

Près de 7 partenaires sexuels durant la vie des Suisses

Santé Un Romand connaît en moyenne un peu plus de partenaires au cours de sa vie qu'un Alémanique ou un Tessinois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.