Elle verse 200'000 francs à un cyber-séducteur inexistant

ArnaqueUn important cas d'escroquerie a été découvert en Argovie sur un site de rencontre en ligne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cachée derrière le pseudonyme Antonio, une bande criminelle a contacté une femme de 50 ans et l'a délesté de plus de 200'000 francs. Des cas de ce type sont signalés chaque jour à la Confédération.

Rapport virtuel de séduction, «chat» quotidien, déclarations d'amour, envoi de fleurs à domicile à l'intéressée, Antonio ne lésine pas sur les moyens pour gagner la confiance de sa victime sans jamais la rencontrer.

C'est alors que le faux séducteur tend son piège: il lui fait part d'un soi-disant voyage d'affaires qu'il doit effectuer en Chine, puis lui demande d'urgence de l'argent quelques jours plus tard, ses affaires chinoises ayant périclité.

A plusieurs reprises, la victime verse d'importantes sommes d'argent sur des comptes chinois et d'autres comptes étrangers. La note totale atteint plus de 200'000 francs. Le doute envahit la quinquagénaire lorsque Antonio repousse son soi-disant retour en Suisse à plusieurs reprises. La victime dépose plainte en avril dernier pour escroquerie.

Vraie adresse, appartement vide

Pas moyen pourtant de retrouver le fameux Antonio car ce dernier n'existe pas. L'adresse postale transmise à la victime est en revanche bien réelle mais correspond à un appartement inoccupé à Zurich, indique mardi la police argovienne.

Selon elle, la bande organisée qui se cache derrière le pseudonyme sévit depuis l'étranger. Elle ignore toutefois comment celle-ci a réussi à repérer l'appartement vide.

Plusieurs organisations criminelles agissent actuellement d'une manière similaire. Les chances de mettre la main sur ces bandes sont pourtant minces, admet la police argovienne qui recommande à la population de ne pas répondre à des courriels de ce genre et de les effacer. (ats/nxp)

Créé: 14.05.2013, 12h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...