La Suisse brille dans le photovoltaïque

ElectricitéLe Conseil fédéral estime que le pays compte des acteurs de premier plan au niveau international.

Que ce soit dans la recherche ou l'industrie photovoltaïques, la Suisse est bien équipée, selon le Conseil fédéral.

Que ce soit dans la recherche ou l'industrie photovoltaïques, la Suisse est bien équipée, selon le Conseil fédéral.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Suisse possède de vastes compétences dans le domaine du photovoltaïque, tant au niveau de la recherche que de l'industrie. C'est la principale conclusion d'un rapport adopté vendredi par le Conseil fédéral, en réponse à un postulat déposé en 2010.

Dans son intervention, l'ex-conseiller national Max Chopard (PS/AG) demandait notamment un renforcement de la recherche dans le domaine de l'énergie photovoltaïque et une meilleure coordination avec les besoins de l'industrie. Un grand nombre des mesures requises dans le postulat ont déjà été mises en uvre ou sont en voie de l'être, répond le rapport gouvernemental.

Les moyens investis dans la recherche pour le photovoltaïque sont ainsi passés d'environ 17 millions de francs en 2009 à quelque 33 millions en 2014. En outre, un centre national de compétence pour le photovoltaïque a été créé en 2013 au sein du Centre suisse d'électronique et de microtechnique à Neuchâtel. Il joue un rôle central dans le paysage de l'innovation, relève le Conseil fédéral.

A la suite de l'accident nucléaire de Fukushima en mars 2011, la politique énergétique suisse a été réorientée, rappelle le rapport. Le Parlement a adopté en septembre 2016 le premier paquet de mesures de la Stratégie énergétique 2050, contre lequel l'UDC a lancé un référendum.

La Suisse bien positionnée

Malgré la concurrence globale et la forte orientation sur les exportations, l'industrie photovoltaïque demeure bien positionnée en Suisse, note le rapport. Le pays compte des acteurs de premier plan au niveau international dans plusieurs domaines de la recherche et de l'industrie photovoltaïques.

Le contexte favorable de l'industrie photovoltaïque suisse s'explique par les importants efforts consentis ces dernières décennies dans la recherche et le développement. C'est en particulier le cas dans l'exploitation industrielle des innovations et le soutien des pouvoirs publics.

Les subventions disponibles comblent les lacunes entre la recherche fondamentale et la recherche axée sur l'industrie. Elles garantissent le développement et le maintien des compétences et permettent des innovations technologiques à moyen et à long terme. Les innovations portent notamment sur de nouveaux produits pour l'intégration du photovoltaïque au bâtiment. (ats/nxp)

Créé: 09.12.2016, 11h07

Articles en relation

Meyer Burger: «oui» à l'augmentation de capital

Photovoltaïque Le groupe industriel bernois veut lever 164,5 millions de francs en émettant 456,8 millions de nouvelles actions nominatives. Plus...

Une centrale photovoltaïque démarre à Courgenay

Énergie solaire Composée de 23'886 panneaux photovoltaïques, c'est l'une des plus puissantes centrales solaires de Suisse Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...