Passer au contenu principal

Surdouées, ces inconnues

Les filles à Haut Potentiel sont aussi nombreuses que les garçons, mais moins souvent diagnostiquées. Une discrétion qui a son prix: certaines passent à côté de leurs possibilités ou s’arrangent une vie teintée d’un amer sentiment de différence.

Les petites génies sont bel et bien là. Le problème, c’est qu’on les voit mal, à tel point qu’elles-mêmes ignorent parfois qu’elles carburent à un tel QI.
Les petites génies sont bel et bien là. Le problème, c’est qu’on les voit mal, à tel point qu’elles-mêmes ignorent parfois qu’elles carburent à un tel QI.
Getty Images

Laurent Simons, un jeune Belge de seulement 9 ans, est en passe de décrocher un diplôme universitaire. Avant lui, il y avait eu Jeremy Schuler, admis à l’une des meilleures écoles d’ingénieurs des USA à 12 ans. Et lorsqu’il s’agit de citer des surdoués d’un passé plus lointain, ce sont bien souvent Stephen Hawking, Garry Kasparov, Albert Einstein ou Mozart qui viennent à l’esprit. Oui, que des garçons. Etrange?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.