Découvrir les richesses de la Vallée d'Aoste

EscapadeEntre une exposition inédite de Steve Mc Curry, des châteaux, des thermes, notre voisine vaut la peine qu’on s’y arrête.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Traversée pour descendre sous le soleil du centre ou du sud de la Péninsule, mais trop souvent dédaignée par les voyageurs pressés, la vallée d’Aoste a pourtant bien des attraits. A commencer par la toute nouvelle exposition de photos de Steve McCurry. Fait assez rare pour le célèbre photographe américain, «Mountain Men» est une exposition thématique et elle a été montée en exclusivité pour le fort de Bard. L’étonnante forteresse n’en est pas à son coup d’essai car elle a prêté ses murs à de nombreux photographes connus (le précédent n’était autre que Robert Doisneau). «Mountain Men» présente une sélection d’images prises par Steve McCurry tout au long de ces multiples voyages à travers le monde, mais sont également présentes dix photos faites en vallée d’Aoste spécialement pour le fort», explique Amelio Ambrosi, responsable presse du fort de Bard.

Portraits de McCurry

On découvre ainsi les traditionnels portraits très colorés qui ont fait la réputation du photographe, mais aussi des paysages de montagne à couper le souffle, des scènes de la vie quotidienne dans des lieux aussi variés que le Népal, le Yémen, l’Afghanistan, entre autres. Une salle projette d’autres images bien connues immortalisées par l’Américain, comme celles prises le 11 septembre 2001, alors que les tours sont sur le point de s’effondrer. Une fois visitée cette magnifique exposition, le touriste peut encore profiter des différents musées et lieux incontournables du fort (lire ci-contre).

Moine tibétain photographiée par Steve McCurry, exposé à Bard.

Augusta Prætoria

La ville d’Aoste n’est située qu’à 47 km du petit village de Bard et offre une multitude de richesses insoupçonnées. A commencer par ses vestiges romains. L’Arc d’Auguste, la Porte prétorienne (le nom romain d’Aoste était Augusta Prætoria) ou encore le théâtre romain, avec sa façade de 22 mètres de hauteur, sont des incontournables. Sans oublier les multiples restes de remparts. «90% du périmètre romain est encore visible, s’enorgueillit l’archéologue Stella Bertarione. On ne peut pas creuser un trou en ville sans tomber sur des ruines romaines!»

Un véritable livre d’histoires

La visite romaine doit impérativement faire une halte au cryptoportique. Ce lieu de culte date de l’époque d’Auguste, soit celle où Aoste fut fondée (25 av. J.-C.). Il est adjacent à la cathédrale, qui s’est appuyée sur une partie de ses fondations. Ce n’est d’ailleurs pas le seul exemple de réutilisation des trésors romains. Dans le cloître Saint-Ours, on retrouve des dalles de marbre qui constituaient l’ancienne route romaine. Comme le dit avec humour Stella Bertarione: «Dans la Rome antique, tout comme dans le cochon: tout est bon!»

Le cloître Saint-Ours, datant du XIIe siècle, est le lieu idéal pour faire une pause rafraîchissante après avoir crapahuté dans la ville (mi-juin, il y faisait plus de 33 degrés). Les chapiteaux sculptés de ses colonnes sont un véritable livre d’histoires.

A l’intérieur de l’église Saint-Ours, un magnifique pavement en mosaïque représente Samson domptant le lion. Mais ce qui étonne le plus le visiteur, c’est le majestueux tilleul situé juste à l’extérieur. «Il date de 1500. Son tronc a été foudroyé, mais malgré cela l’arbre est toujours bien portant», explique Stella Bertarione. Un miracle à attribuer éventuellement à la figure de saint Ours. C’est à lui que l’on doit la foire artisanale du même nom qui se tient chaque 31 janvier depuis l’an 1000.

www.lovevda.it Pour tout savoir sur l’offre touristique de la vallée d’Aoste. Pour visiter les différents sites de l’Aoste romaine, un billet unique à 7 euros peut s’acheter à la caisse du théâtre romain.


Un fort, trois musées, un hôtel et plein d’expos

Le fort de Bard est une impressionnante place forte datant du XIXe siècle. Il a subi différentes destructions et reconstructions. Il a notamment donné du fil à retordre à Napoléon Bonaparte et à son armée en mai 1800. Les 2 et 3 septembre prochain se tiendra la Napoleonica, une fête remettant en scène le passage du célèbre Corse. Depuis 2006, le fort ouvre ses portes aux visiteurs. Il dispose d’un hôtel, d’un restaurant et d’un joli café. Mais il est surtout le théâtre d’expositions et de musées. Outre les photos (Steve McCurry et Paolo Pellegrin jusqu’à la fin de novembre), on peut aussi visiter les prisons pour découvrir l’histoire du lieu. Le Ferdinand retrace l’histoire des Alpes occidentales, des frontières et des fortifications alpines. Des mannequins grandeur nature permettent de visualiser des scènes de la vie militaire de l’époque. Des maquettes montrent les différentes transformations que le fort a subies. Sans oublier le Musée des Alpes ou encore les Alpes des enfants, espace interactif permettant aux plus jeunes de gravir le Mont-Blanc.

Pour accéder au fort, les trois ascenseurs panoramiques offrent une vue magnifique sur la vallée. On conseille de redescendre à pied, ce qui permet d’arriver dans le bucolique et non moins moyenâgeux village de Bard.

Fortedibard.it Moutain Men, jusqu’au 26 novembre. Entrée 9 euros. Le tunnel du Grand-Saint-Bernard offre la traversée retour aux personnes qui ont acheté l’aller et qui présentent leur billet de l’exposition. Offre valable dans les 72 h suivant le voyage aller.


Les châteaux de la Doire

Il n’y a pas que la Loire qui peut se vanter d’abriter de splendides châteaux. La Doire baltée, le fleuve qui coule en vallée d’Aoste, a la chance de voir sur les promontoires qui l’entourent une quantité impressionnante de logements seigneuriaux. Demeures estivales (Castel Savoia), forteresse défensive (château de Verrès ou le fort de Bard) ou encore résidence familiale (château d’Issogne), entre autres. Ce dernier se trouve dans le village d’Issogne à quelques kilomètres de Bard. Il ne paie pas de mine de l’extérieur. Mais une fois franchie la porte de sa cour intérieure, on reste sans voix. Les fresques du XVe siècle sont époustouflantes. On peut y déchiffrer différents graffitis faits à la pointe de couteau au fil des siècles par les visiteurs. Certaines pièces sont encore meublées comme à l’époque où y vivait la puissante famille Challant.

Pré-Saint-Didier, ses thermes et sa passerelle

Pré-Saint-Didier est un charmant village situé à une quarantaine de kilomètres à l’ouest d’Aoste, en direction du Mont-Blanc. Le petit bourg se situe à l’embouchure du vallon de la Thuile. On s’y arrête surtout pour ses thermes somptueux. Ce sont d’ailleurs ces mêmes eaux thermales qui étaient déjà prisées des Romains. Le centre thermal actuel offre une multitude de bassins à remous, de saunas, de zones humides diverses et même des bains de musicothérapie. Tout cela est joliment agencé dans un parc verdoyant avec vue sur les montagnes qui l’entourent. On déplore l’alignée de chaises longues collées les unes aux autres, alors que les espaces verts ne manquent pas. Etonnamment, il n’y avait pas foule dans la vieille vasque d’eau glacée située à la sortie des saunas… Le prix de l’entrée est assez élevé (52 euros par personne le week-end) mais comprend le prêt d’un peignoir, d’un linge, de sandales et l’accès au buffet léger. Il n’y a pas de limite de temps. Ceux qui souhaitent s’offrir une pause détente de luxe peuvent dormir à l’hôtel QC Terme Monte Bianco qui gère également les thermes. Le prix de la chambre double commence à 228 euros et comprend le petit-déjeuner (copieux, frais et délicieux), l’accès aux thermes et l’accès au spa de l’hôtel. Ce dernier est un centre thermal miniature bien moins achalandé que le plus grand et en meilleur état. Le scrub au gros sel est un must, tout comme le parcours alternant eau chaude et eau glacée.

Après une telle pause bien-être, les amateurs de sensations fortes auront du plaisir à se rendre sur la passerelle panoramique que l’on distingue depuis les bains. En forme de U, elle s’avance dans la falaise et offre une vue magnifique sur les baigneurs, mais surtout sur le vallon. La passerelle est accessible après une courte marche sur un joli sentier forestier qui fleure bon les aiguilles de sapin séchées au soleil. Non loin de là, le parc aventure du Mont-Blanc (entrée enfants dès 15 euros, avec possibilité de coupler avec une entrée aux thermes) permet aux plus jeunes de faire des acrobaties entourés de pins de plus de vingt mètres de haut tout en observant les montagnes. Une tyrolienne est également aménagée tout près de la passerelle panoramique. Ames sensibles, s’abstenir!

qcterme.com

parcoavventuramontblanc.com (24 heures)

Créé: 02.07.2017, 08h47

Aller, manger, séjourner dans la vallée d'Aoste

S’y rendre La vallée d’Aoste se rejoint facilement en voiture depuis le canton de Vaud. Il faut compter environ deux heures de route depuis Lausanne en empruntant le tunnel du Grand-Saint-Bernard (46 fr. 90 l’aller-retour). En été, on peut économiser cette somme en prenant la route du col.
letunnel.com
La compagnie italienne Savda assure un service de bus entre Aoste et Martigny. Eurolines propose également quelques bus au départ de Lausanne.
savda.it
bookeurolines.ch

Se nourrir Les restaurants ne manquent pas et les plats typiques non plus. Par temps frais, ça vaut la peine de goûter la fondue locale faite avec de la fontina. Le fromage coulant est servi sur d’épaisses tranches de pain grillé. L’Osteria Nando est un incontournable depuis 1957 et se situe au cœur d’Aoste.
osterianando.com

Dormir A Bard, on ne peut que vous conseiller de passer une nuit à l’Hôtel Ad Gallias (dès 115 euros la double). Cette vieille maison appuyée à la montagne offre une vue magnifique sur le fort. Elle dispose d’un petit spa aménagé dans une cave.
hoteladgallias.com
Les Agriturismi et les chambres d’hôte sont légion dans la vallée, comme la Maison Bondaz, au centre d’Aoste.
maisonbondaz.it
agriturismo.it

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.