Passer au contenu principal

MonarchieWillem-Alexander a ses bières et ses sex-toys

Les Pays-Bas développent des produits dérivés en tous genres, à l'approche de l'intronisation du nouveau roi Willem-Alexander. Le tout recouvert d'une belle couche orange, évidemment.

Masques, vaisselles et couronnes dans cette échoppe de La Haye. (29 avril 2013)
Masques, vaisselles et couronnes dans cette échoppe de La Haye. (29 avril 2013)
AFP

Bières, sex-toys, cannabis, lingerie frappée de couronnes ou encore sabots en fourrure : rien n'échappe à la fièvre orange, la couleur nationale, qui envahit les Pays-Bas à l'approche de l'intronisation du nouveau roi Willem-Alexander.

Aux côtés du kitsch traditionnellement associé à ce genre d'événement s'invitent des insolites typiquement bataves dans lesquels les Néerlandais, considérés comme économes, vont dépenser des millions d'euros...

Côté alcool, il était facile de flairer le bon filon: le prince d'Orange, Willem-Alexander, était surnommé le «prince pils» dans sa jeunesse, une allusion aux litres de bière qu'il ingurgitait en soirée pendant ses études d'histoire à l'université de Leiden (ouest).

Plusieurs brasseries ont dès lors décidé de produire, en séries limitées, des bières en l'honneur du futur souverain et de sa mère, la reine Beatrix, qui abdiquera mardi en sa faveur.

«Bière de l'abdication»

La «Bière de l'abdication», produite dans le village de Rha (est), a connu un tel succès que son brasseur Steve Gammage a décidé d'en produire 10'000 litres, dix fois plus que dans son projet initial. «J'ai utilisé différentes sortes d'orge maltée qui donnent à la bière une teinte orangée», explique-t-il fièrement.

Et après le contenu, le contenant! Un long verre à bière légèrement évasé a été mis en vente, et on peut y lire la phrase suivante : «Le prince Pils devient le roi Bière, voilà une excellente raison de trinquer». Les tasses, figurines, assiettes et autres t-shirts à l'effigie des futurs roi et reine des Pays-Bas, les cravates orange commémoratives et le linge de table blanc bardé de couronnes orange recouvrent aussi de manière copieuse les étals.

Les Néerlandais peuvent en outre se régaler de gâteaux au glaçage orange vendus dans la plupart des boulangeries, mais aussi de chaussures à talon en chocolat de couleur orange fourrées de quelques macarons, ou encore de tablettes de chocolat orange à l'effigie du prince-héritier. «C'est comme le soulier de Cendrillon, mais en orange, c'est un soulier de princesse», s'extasie une vendeuse.

Au-delà des produits vendus, la quasi-totalité des magasins jouent la stratégie commerciale orange: emballages, décorations des vitrines, cocardes sur les tenues des employés, tout y passe.

Dans un tout autre registre, les amateurs de lingerie féminine n'ont pas été oubliés: une marque a commercialisé une culotte aux motifs «peau de léopard» sur laquelle ont été imprimées ci et là des couronnes de couleur orange. Et ce n'est pas tout ! Un mini-vibromasseur orange portant la mention «Ik Willem», un jeu de mots avec le prénom du prince qui peut être traduit par «Je le veux», a été mis en vente sur internet.

Un marché de plusieurs millions d'euros

Soucieux de ne pas vendre uniquement des articles obsolètes une fois l'intronisation passée et qui pourraient donc leur rester sur les bras après le 30 avril, les commerçants ont également ressorti les traditionnels articles orange qu'arborent les Néerlandais à l'occasion des grands événements sportifs, notamment.

Perruques, sabots en fourrure, teintures pour les cheveux, ou encore lunettes géantes sont ainsi déclinés dans cette même couleur.«Nous nous attendons à ce que les gens dépensent plusieurs millions d'euros dans des articles liés à l'intronisation», dit à l'AFP Suzanne van de Graaf, porte-parole de la Fédération néerlandaise du commerce au détail.

«Un événement comme celui-là est quelque chose qui est ressenti de manière positive par les gens, et cela a pour effet une augmentation des dépenses de la part des consommateurs», explique la porte-parole. Et même les commerces les plus inattendus tentent de surfer sur cette vague: une société fabriquant des plaques pour recouvrir les bouches d'égout a voulu rendre hommage à l'investissement international de Willem-Alexander dans la gestion de l'eau en mettant en vente une plaque d'égout commémorative à l'effigie du futur couple royal.

Stratégie commerciale oblige, la société Aquafix Milieu a offert une plaque à chacune des 408 communes des Pays-Bas. A Amsterdam, elle a déjà été placée sur la place principale.

Connus pour leur politique tolérante en matière de drogues douces, les Pays-Bas ne pouvaient décemment pas être en reste du côté des coffee shops. A Groningen, dans le nord-est, le propriétaire du «Hollandais Volant» distribuera mardi gratuitement à ses clients de petits sachets de graines de cannabis qui lorsqu'elles auront poussé auront des fleurs... orange!

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.