Passer au contenu principal

Le LHC se restructureVoici comme il s’y prend pour sa pyramide de formation

Une semaine après l’annonce de l’arrivée de nouveaux repreneurs, le Lausanne HC a mis un point final au partenariat avec le HCV Martigny. Mais pas que.

Petr Svoboda, directeur des operations hockey du Lausanne Hockey Club.
Petr Svoboda, directeur des operations hockey du Lausanne Hockey Club.
KEYSTONE

Outre deux annonces de vieux dossiers ficelés en son temps par Jan Alston – les signatures de Mauro Jörg et Justin Krueger – ainsi que la prolongation de Benjamin Antonietti, le Lausanne HC a également communiqué la semaine dernière avoir conclu un partenariat avec le HCV Martigny qui milite en MySports League, la troisième division. Selon les termes divulgués à la presse, six joueurs lausannois évolueront au Forum la saison prochaine. D’instinct, on imagine que ce seront des juniors du club de la Vaudoise aréna. Mais qui? «Je doute qu’ils en aient six capables de véritablement renforcer Martigny», nous souffle une source proche du club.

Car c’est bel et un bien de renforts dont il s’agit puisque le but de l’accord est un soutien pour l’accession de sa première équipe, le HCV Martigny, à la Swiss League. A l’instar de Zoug (EVZ Academy), Zurich (GCK Lions) ou Genève (Sierre), la formation vaudoise souhaite disposer d’un échelon supplémentaire dans sa pyramide de formation.

Si quelques juniors élites pourraient évidemment profiter d’un passage en Valais, les éléments prêtés seraient surtout, selon nos informations, de joueurs qui ne sont pas encore sous contrat avec le Lausanne HC.

D’autres à Biasca

Mais qui? Pour trouver la réponse à cette question, il faut se tourner vers des joueurs suisses (ou à licence suisse) n’ayant pas encore de contrat en Swiss League. Par déduction et avec l’aide d’autres clubs «éconduits» par les joueurs en questions, on tombe rapidement sur les pistes des attaquants Dominik Volejnicek (22 ans, Zoug Academy), Emilijus Krakauskas (22 ans, Kloten, lituanien à licence suisse), Marco Cavalleri (20 ans, Biasca) et du défenseur Kristian Suleski (22 ans, Langenthal). Par ailleurs, un junior arrivé au bout de sa formation semble également en train de préparer ses valises: l’attaquant Nicholas Heini (20 ans, Davos).

Afin de remédier au criant manque de profondeur de la saison dernière, Lausanne semble également sur le point de signer deux joueurs avec l’idée de les prêter à Biasca en Swiss League. Ainsi le contrat de Lee Roberts a de bonnes chances d'être prolongé dans un futur proche, tandis que Rihards Puide (23 ans, GCK Lions, letton à licence suisse) est dans les petits papiers de Petr Svoboda. Ce dernier n’est autre que le cousin de Ronalds Kenins, joueur balte de la Vaudoise aréna.

Pour l’heure, aucune signature n’a été apposée sur les contrats des joueurs mentionnés ci-dessus même si les contacts sont avancés. Mais une chose semble certaine: le Lausanne HC a envie de créer une pyramide semblable à celle que l’on peut trouver en Amérique du Nord avec une grande perméabilité entre les différents étages et, du même coup, une plus grande concurrence. La préparation du LHC pourrait même s’apparenter à un véritable camp d’entraînement où tout le monde bénéficiera d’une chance de prouver sa valeur et d’obtenir sa place en National League.

Voilà le plan échafaudé par Petr Svoboda et le directoire lausannois. Reste, désormais, à le mettre en place.