Les Young Boys épuisent leur joker

FOOTBALLLors de la 2e journée d'Europa League, les Bernois ont été battus 3-1 par le Sparta.

La capitaine Lafata a brillé ce soir à Prague.

La capitaine Lafata a brillé ce soir à Prague. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux buts concédés en moins de deux minutes ont précipité la perte des Young Boys à Prague lors de la 2e journée d'Europa League. Battus 3-1 par le Sparta, les Bernois ont épuisé un joker. Leur seul.

Si la première place du groupe semble promise à Napoli, victorieux 2-0 à Bratislava du Slovan sur des réussites de Hamsik et de Higuain, le deuxième billet pour les seizièmes de finale se jouera entre les Young Boys et le Sparta Prague. Cette défaite fait donc «mal» aux Bernois, qui risquent de regretter longtemps ce «black-out» peu avant la demi-heure.

Un véritable bijou à la 27e

Désarmée sur l'ouverture du score de Vacha à la 27e qui a signé un véritable bijou avec un enchaînement contrôle-volée avant la surface, la défense bernoise, une défense à trois, est, en revanche, coupable sur le 2-0 inscrit par le capitaine Lafata qui a déjoué le marquage de Wüthrich pour ne laisser aucune chance à Mvogo. Débordé par l'Ivoirien Konaté sur cette action, Lecjaks n'a également pas été à son avantage.

Les Bernois ont eu le mérite de relever la tête en seconde période malgré ce score défavorable. Buteur dimanche contre le FC Zurich, Hoarau trouvait l'ouverture sur la première véritable occasion des Bernois. Le Réunionnais marquait d'une tête splendide sur un centre de Sutter (52e). A 2-1, ce n'était plus le même match. La belle balade du Sparta était terminée. Les Young Boys sortaient enfin leurs griffes.

Les Bernois manquent de jus

Malgré l'introduction d'Afum pour le malheureux Wüthrich à la 69e, les Bernois ne parvenaient toutefois pas à inscrire ce 2-2 qui les aurait placés en position de force. Ils ont manqué de jus pour exploiter la fébrilité des Tchèques en fin de rencontre.

Ils devaient perdre toutes leurs illusions sur une rupture conclue par Lafata à la 85e. Une fois de plus, Yvon Mvogo a été abandonné par sa défense. Le portier fribourgeois a tout de même démontré à Prague qu'il était, déjà à 20 ans, un gardien de grande valeur. Comme pour le Bâlois Breel Embolo avec lequel il partage les mêmes origines camerounaises, il s'agit de lier très vite son destin à celui l'équipe de Suisse. A Vladimir Petkovic de jouer. (si/nxp)

Créé: 02.10.2014, 21h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.