Passer au contenu principal

Violences urbaines«Yverdon n’a pas besoin d’une police antiémeute»

Valérie Jaggi Wepf, municipale PLR en charge de la Sécurité, revient sur les événements qui ont secoué le quartier de Pierre-de-Savoie durant la nuit d’Halloween et qui ont vu s’affronter une cinquantaine de jeunes et forces de l’ordre. Interview.

Des jeunes, ici le soir du 1er août dernier, boutent le feu à des conteneurs dans le quartier de la Villette. Des faits similaires se sont produits à Pierre-de-Savoie, durant la nuit d’Halloween.
Des jeunes, ici le soir du 1er août dernier, boutent le feu à des conteneurs dans le quartier de la Villette. Des faits similaires se sont produits à Pierre-de-Savoie, durant la nuit d’Halloween.
Christian Brun

Les affrontements entre jeunes et policiers semblent se multiplier à Yverdon. Le soir du 1er août qui dégénère année après année à la Villette n’est visiblement plus une triste exception. Peut-on vraiment encore parler d’épiphénomène?

J’aimerais vous répondre que oui mais je n’en sais rien. Nous ne nous attendions pas aux événements de samedi soir. Nous savons que la nuit d’Halloween peut être mouvementée mais nous n’avions jamais connu pareille violence. Il y a une montée en puissance, c’est vrai. J’ai le sentiment que certains jeunes reproduisent ce qu’ils voient dans des films et dans des jeux vidéo. (ndlr: plusieurs ont fait référence sur les réseaux sociaux à un film américain dans lequel, une fois par an, tous les crimes sont permis). Il faut dire stop, ce n’est plus possible.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.